Fèves Vertes Grandes Surgelées - Basma 400gr Agrandir l'image

Fèves Vertes Grandes Surgelées - Basma 400gr

Nouveau produit

Ce produit est surgelé. Participation au frais d'envoie de 5 euros pour toute commande supérieur à 49 euros. 

Plus de détails

Ce produit n'est plus en stock

2,00 € TTC

En savoir plus

Ce produit est surgelé. Pour tout produit surgelé nous ne pouvons pas vous assurer une livraison surgelé mais nous vous garantissons une réception décongeler mais frais pour une consommation mais pas pour une conservation. seule une livraison à domicile en 24h est possible afin de pouvoir vous garantir la fraicheur de vos produits  jusqu'à 48 heures à partir de la date d'expédition. Vous serez facturer d'une participation au frais d'envoie de 5 euros pour toute commande supérieur à 49 euros.

La fève est considérée comme un aliment très intéressant: la fève fraîche est relativement riche en matière sèche (18 % à l'état cru, contre 6 à 12 % dans la plupart des légumes frais), et notamment en glucides, en protides, et en fibres, ce qui lui confère des propriétés nutritionnelles remarquables.

Les glucides de la fève fraîche atteignent 10 g aux 100 g (et encore 6,2 g après cuisson), ce qui la situe sensiblement au niveau des carottes ou des artichauts. Il s'agit pour l'essentiel – environ 85 % du total glucidique – de glucides complexes (en particulier d’amidon, et pour une très faible part de polysaccharides complexes spécifiques des graines de légumineuses, verbascose ou stachyose, par exemple), et pour 15 % du total glucidique, de sucres plus simples (glucose, saccharose, fructose).

Autre particularité de la fève : un taux de protéines élevé, de l'ordre de 5 à 6 g aux 100 g. La fève se situe, pour cette teneur, presque au niveau du petit pois, et très au-dessus des légumes frais (qui n'en renferment que 1 à 2 g pour 100 g). C'est un aliment recommandé en alimentation végétarienne ou végane.

Les protéines de la fève sont très riches en lysine, mais légèrement déficitaires en acides aminés soufrés — méthionine et cystine. En consommant en même temps des fèves et des céréales (dont les protéines sont, elles, déficitaires en lysine), on réalise une association optimale pour la qualité protéique de l'alimentation. Les protéines de la fève peuvent également être équilibrées par une petite quantité de protéines d'origine animale.

Les lipides sont très peu abondants dans la fève fraîche (0,3 à 0,6 g aux 100 g), mais de composition originale : ils sont constitués essentiellement par des acides gras insaturés (dont 52 % d'acide linoléique et 4 % d'acide linolénique - des acides gras polyinsaturés indispensables -, et 26 % d'acide oléique — un acide mono-insaturé).

L'apport énergétique de la fève fraîche est de l'ordre de 60 kilocalories (250 kilojoules) aux 100 g. Elle se situe ainsi entre les légumes frais (20 à 40 kilocalories en général), et les pommes de terre ou les petits pois (80 à 85 kilocalories).

Les fibres sont présentes à un taux important dans la fève, puisqu'elles atteignent 6,5 g aux 100 g. Elles forment notamment les pellicules externes de la graine ainsi que les membranes de toutes les cellules végétales. Il s'agit pour l'essentiel de cellulose et d'hémicellulose, ainsi que de pectine en plus petites proportions.

La fève offre par ailleurs un bon taux de vitamines B (dont  acide folique), C et E et de minéraux essentiels : potassium, calcium et magnésium.